Le Chamanisme, un mot qui fait souvent peur en occident mais qui cache pourtant une réalité plus que millénaire très intéressante.

 Débutons la couverture du sujet par deux citations intéressantes:

« Chamane est un mot de la langue des Tungus ou Toungouses de Sibérie, appelés aujourd’hui « EVENK » qui a été largement adopté par les anthropologues pour désigner des personnes qui, dans une grande variété de cultures non occidentales, étaient auparavant connues sous les appellations de sorcière, sorcier, homme-médecine, enchanteur, homme de magie, magicien ou voyant. Contrairement à ces étiquettes familières, le terme chamane a l’avantage de ne pas être chargé de préjugés ou de significations contradictoires. Qui plus est, il ne suffit pas d’être un homme-médecine ou un sorcier pour être un chamane.

Un chamane est un homme ou une femme qui entre VOLONTAIREMENT dans un état modifié de conscience afin de contacter et d’utiliser une réalité qui est d’ordinaire cachée, en vue d’acquérir de la connaissance et du pouvoir, ainsi que pour aider d’autres personnes. Un chamane possède au moins un, et généralement plusieurs « esprits » à son service. » (Réf:  La Voie du Chamane, Michael Harner 1980)

« Les hommes-médecine aborigènes, bien loin d’être des filous, des charlatans ou des ignares, sont des hommes de haut rang; c’est-à-dire, des hommes qui ont atteint un rang dans la vie secrète qui est bien supérieur à celui de la plupart des hommes adultes car ils ont franchi un pas qui implique discipline, entraînement mental, courage et persévérance. Ce sont des hommes respectés, de personnalité souvent exceptionnelle. Leur signification sociale est immense, puisque la santé psychologique du groupe dépend largement de la foi en leurs pouvoirs. Les différents pouvoirs psychiques qui leur sont attribués ne doivent pas être trop rapidement rejetés comme étant de la simple magie primitive et de la « superstition », car la plupart d’entre eux se sont spécialisés dans le fonctionnement de l’esprit humain, dans l’influence de l’esprit sur le corps et de l’esprit sur l’esprit. » (Aboriginal Men of High Degree, Adolphus P. Elkin)

Ma retraite chamanique de plusieurs jours au Pérou à l’été 2015 avec différents chamanes incluant une période intense de 12 jours consécutifs de cérémonies chamaniques où j’ai été initié à ce monde par des maîtres en la matière m’a permis de découvrir des réalités très puissantes et importantes dans l’équilibre du corps et de l’esprit. Le chamanisme peut se ramener à une simplicité presque indescriptible autant c’est sain, simple, serein et constructif pour la santé de l’esprit, de l’âme et du corps. Le point principal du chamanisme est la connexion avec la nature et le respect de « PACHAMAMA » terre mère qu’on néglige et qu’on oublie trop souvent de remercier pour les ressources qu’elle nous offre. Les mécaniques du chamanismes existent depuis plusieurs milliers d’années (longtemps avant l’apparition de la médecine moderne) et sont sensiblement les mêmes partout dans le monde et c’était ainsi même lorsque différents peuples pratiquant les mêmes techniques n’étaient jamais entrés en contact entre eux.

Je vais régulièrement entretenir cette section sur différents thèmes couvrant le chamanisme, visitez la régulièrement pour voir les nouveautés discutées.